Une semaine bahianaise


Bahia est un coeur qui bat en musique. Chaque jour est une fête à vivre de jour et nuit.

Le lundi, l’étonnant candomblé mélange de catholicisme et de cultes africains, envahit de percussions les églises do Carmo, du Rosario.
La transe atteint son paroxysme le mardi soir. Plus loin résonnent les surdos et tamborin de Jeronimo sur les marches de l’église Dos Passos et le défilé des différentes écoles de samba.

Le week-end débute dans la douceur des chants grégoriens de São Bento mais ne se couche pas, contrairement au soleil sur la baie de tous les saints ( à voir de la pointe d’Humaieta).
A la nuit tombée, on continue à siroter et grignoter dans les kiosques de Ribeira sur fond de samba, en live.
Au musée d’Art moderne un groupe de jazz se produit le samedi à partir de 18h.

Rendez-vous
•  En janvier, Lavagem do Bonfim célèbre Oxala, divinité supérieure du candomblé.
•  En février, le Carnaval bien sûr.
•  En juin, las Festas Juninas où la ville se pare de couleurs, danses et musiques de rues.